Le réveil compromis

Publié le par Lillie

Pétris d'une imagination mauvaise et débordante, cette nuit les Lutins se sont penchés sur mon portable. Dans mon cocon douillet, soudain la chaleur s'est mise à monter. Rejette la couette, la reprend parce qu'il fait froid. Mais fait de nouveau chaud, rejette la couette. La vessie se rappelle à mon bon souvenir. Me lève pour faire un tour de ronde dans les waters, après quoi je consulte mon portable. 6h13. Encore 40 mn de dodo, juste ce qu'il me fallait pour me rattraper de ma nuit agitée. Me rendors, épuisée par ma longue marche et mon ascension de l'échelle, et de l'horrible plafond qui, allié des Lutins, m'a bassement attaquée au sommet du crâne. Me rendors donc. Le jour se lève, l'ami Ricorée réveille à peu près tout le monde, et passe en m'oubliant! 7h20. Merde! Me suis pas levée! 20mn pour me préparer. Et pour cause: mon portable n'a pas sonné! Mais pourquoi? Il semblerait qu'il ait été désactivé, et pas par ma main. Qu'une solution: les Lutins. 'Culés de Lutins.
Mais cette fois, ils se sont foirés! Rapidement, je me suis habillée (à moitié, parce que ma chemise étaiti froissée...), me suis maquillée, délaissant le petit déjeuner au profit d'un atelier repassage, délicat au vu de l'acharnement matinal des Lutins! Mais là encore, ils m'ont déçue: même pas de tisu qui accroche le fer, ou de doigt brûlé. Parfaitement dans les temps, superbement maquillée, bien habillée (quoi que boudinnée, mais voilà bien une chose que je dois pas aux Lutins...), je suis donc partie pour prendre le tram, que j'ai attendue en lisnat une revue!
Cululu les Lutins, pour une fois je les ai vaincus!   
Et comme dirait la Voix, c'est tout... pour le moment!

Publié dans Les malheurs de Lillie

Commenter cet article