Excel et les Lutins

Publié le par Lillie

La pauvre Lillie, déjà accablée d'un horrible power-point (une de ses bestioles informatiques avec un nom imprononçable, dont la manipulation rend chauve la moitié des chefs d'entreprise!), se retrouve maintenant aux prises avec un féroce fichier Excel. Remise à jour d'un bon de commande... question existentielle: quel bon de commande? Un nouveau? Un ancien à reprendre? Pas la moindre idée. Lillie transpire, et pourtant ya la clim'. Tout le monde se ligue contre elle parce que sa rousse responsable s'est fait la belle. Derrière ses lunettes, elle scrute les visages et frise le délire paranoïaque, quand, soudain, elle réalise que de simples humains ne sont pas dans la manigance. Ca y est, elle a compris: Eve est de mèche avec les Lutins. Elle a bien saisi que Lillie ne connaît rien à Excel.
Et voilà la grande Lillie en proie au stress le plus intense: comment on fait pour faire un bon de commande?? Facile: copier-coller d'un ancien et on remplit les cases. Jusque là, tout va bien. Tout fonctionne jusqu'au moment d'imprimer. Des pages et des pages jaillissent de l'énorme ventre de l'imprimante, qui geint sans cesse en vomissant. Lillie appuie sur tous les boutons. Ca marche. Retour au bureau, où elle défie du regard son fichier Excel. Il se moque d'elle, c'est évident. "Pourquoi ça marche pô,!", s'exclame-t-elle. Ca y est, elle a mal à la tête. Un petit "putain" se faufile entre ses lèvres, tandis qu'elle recommence le copier-coller. De nouveau, l'imprimante lui fait une crise de gastro-enthérite. "Putain!" Un peu plus fort cette fois. Trifouille de nouveau le maudit Excel. "Ayé! Je sais!", et là, autant faire un joli fuck aux Lutins. Elle remplit les cases directement sur l'original puis enrergsitre sous un nouveau nom et imprime. Réussite sur toute la ligne. Lillie décide qu'aujourd'hui, les Lutins fatiguent! A force de la harceler toutes les nuits, de l'enrouler à son insu dans la couette pour qu'elle ait trop chaud, les vilà eux-mêmes bien épuisés! Un seul mot pour résumer la victoire: et Toc!   Mais Lillie est sage: avant de rire, elle attendra d'avoir pris le bus (sans le rater ou courir derrière), d'ouvrir la porte de son appartement en moins d'un quart d'heure et de s'installer sur son canapé sans le rater (si si, c'est déjà arrivé).   C'est tout...   ...   pour le moment.

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article