Les marches de la gloire... ou pas...

Publié le par Lillie

Lillie, motivée, décide d'aller au cinéma. Sa pote Caribou, prévenante, lui a fait parvenir quelques places Pathé. Lillie s'en va allègrement vers le centre ville... sauf qu'il pleut. Et ça, l'avait pô prévu! Capuche fixée sur la tête, le cheveux en bataille qui s'échappe par mèches et s'emmêle dans les boucles d'oreille, elle marche jusqu'au métro.
Quelque temps avant, Lillie s'est offert une (énième) paire de chaussures. Des baskets de merdeuse type Vans. Pour la petite histoire, la semelle de ce modèle est parfaitement lisse, tellement plus pratique pour faire du skate...
Accompagnée d'une collègue de travail, descend les escaliers du métro. Avez-vous déjà surfé sur des marches ? Non ? Ben, Lillie, si ! Sur TOUTES les marches, pour atterrir sur son popotin, sur la dernière, où gisait une merveilleuse flaque d'eau croupie. Ils sont larges les escaliers. Mais c'est sur la flaque que Lillie a trempé ses fesses. Une chance de porter ce jour-là un manteau long!
Résultat des courses : Lillie donne l'impression d'avoir fait une overdose de dragées Fuca, la moitié de Lyon l'a vue s'étaler avec la  « souplesse » d'un hippopotame neurasthénique, son postérieur couine quand elle marche (une chance qu'il lui reste un peu de gras pour amortir la chute !), et sa  montre fluo a terminé au fin fond de sa manche, en plusieurs morceaux, parce que sinon, c'est pas drôle!
Quand les Lutins ont décidé de faire marrer à nos dépends, il n'y a rien à faire!
 


Escaliers, je vous hais!

Publié dans Les malheurs de Lillie

Commenter cet article