FLAGRANT DELI (llie) [1]

Publié le par Lillie

Elle s'est penchée. Lentement, aussi subtilement qu'un moustique kamikaze, elle a plié les genoux.
Elle s'est penchée, si bas que son oreille gauche frôlait les petits poils verts de la moquette.
Elle s'est penchée, et dans le silence de l'appartement, dans la pénombre, caché sous l'armoire à porcelaine, elle l'a VU.
Figés dans un moment suspendu, les yeux rivés dans le regard de l'autre, ils se sont observés, cherchant à sepersuader que la réalité venait de s'ébranler.
Il était là, et elle le regardai, comme il l'observait avec surprise et curiosité.
Il avait ri. D'une voix stridente et aigrelette, il avait ri. Un instant d'égarement, et il avait attiré son attention.
Penchée sous l'armoire, je le voyais.
Le petit coupable, l'instigateur de ses malheurs. Et il était tout seul.
Elle ne saisissait pas bien le sens de la rencontre, mais rapidement, ils se reprirent.
Lui sursauta, et soudain disparut. Par où? Comment? Elle serait bien incapable de le dire.
En revanche, sa certitude, c'est qu'elle l'a vu, LUI! Et qu'il est seul.

Il ne perd rien pour attendre!!

Publié dans Les malheurs de Lillie

Commenter cet article

Amina 22/06/2009 21:29

J'adore quand tu pètes les plombs comme ça !

Lillie 23/06/2009 11:38


Le manque d'occupation me rend un tantinet fêlée!!


Homme 17/06/2009 00:34

ça y est, on a perdu la Lillie...