Un arrière-goût, suite...

Publié le par Lillie

Lillie, malgré tous ses efforts, n'est pas quelqu'un de bien méchant. Par peur de vexer, elle fera souvent des choses qu'elle regrette.
Comme celle de participer à la journée du personnel lundi, au lieu de rentrer chez elle profiter un jour de plus du soleil sudiste.
Une matinée des plus désespérante, à écouter le directeur déblatérer un ramassis de conneries sur les évolutions de la boîte. Des infos dont Lillie se fout comme de sa première culotte!!! Et pas de possibilité de dormir, le directeur pile dans sa trajectoire...
Après des heures de discours interminable, l'heure du déjeuner a sonné. Entourée de deux copines (pour ne pas attenter à leur vie privée, nous les appellerons Bouton d'Or et Adriana :) ), Lillie s'est avancée dans la grande salle. Evidemment, le groupe de couillons maudits, en bons égoïstes égocentriques qu'ils ont toujours été, ce sont installés tous ensemble. Mais bien heureusement, les "ringardes" mal aimées de la boîte, "ringardes" avec qui s'entend si bien Lillie, ne ratent pas une occasion de rigoler, et le repas s'est déroulé en critiques cassantes, blagues à deux balles, et verres de rouge parce que faut pas déconner (merki les coupines!).
Après-midi accrobranches: trèèèèès drôle!! Vraiment bien rit! Le groupe de tête s'est évidemment sauvé, exécutant les "ateliers" le plus vite possible, doublant tout le monde pour refaire cent fois la tirolienne si savamment nommée "Saut de Tarzan". A bien y regarder, chacun méritait le surnom de Chita!
(Sent-on dans ce texte l'amertume et le mépris? Mais non, point du tout...)
Pour finir, les chimpanzés, une fois le jeu finit, ont grimpé dans un mini-bus et sont partis, là, comme ça, comme des fourmis ridicules sous les pieds de Lillie, encore pendue comme un gros chewing-gum à 25 mètres du sol... Sans dire au revoir, au moins la dernière fois.
Lillie espérait passer la dernière journée de manière agréable, quitter l'environnement subi pendant un an, dans de bonnes conditions.
ECHEC !
Ceci n'a prouvé qu'une chose : un con est un con, inutile de le faire changer, même une journée...

Heureusement, Adrianna est une pro de la tirolienne!!! Une future élève de Spiderman ! Pour le coup, ça valait le coup de rester!!!!

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article