Le bourdon

Publié le par Lillie

Non, Lillie n'a pas le bourdon... Du moins, pas au sens poétique du terme.

Quand Lillie a le bourdon, prenez le plutôt au sens propre.

Explications :
Le premier week-end dans la capitale, Lillie l'a passé seule et abandonnée de tous (ça c'est pour la note dramatique...). Il fallait bien qu'elle s'occupe. Visites de musées, shoppings, longues marches le long de la Seine... Mais surtout, (et seulement) de la bronzette au soleil dans un parc. Oui, bronzette. A Paris. Si si, c'est possible. faut juste être patient et muni d'une petite veste durant le passage de gros nuages, vite s'en débarrasser quand le soleil réapparaît et jongler comme ça toute la journée (ça s'en va et ça revient, gna gna...). De ce fait, Lillie a pris des coups de soleil. C'est pas tous les jours qu'une sudiste rougit des épaules, faut le dire!!
Mais revenons à not' bourdon.
Lillie est tombée (encore une fois) amoureuse d'un pantalon léger, très très large de chez promod. Appelé par ses "Colloc" Pantalon de troubadour, parce que difforme, trop long, bariolé, bref, super original.
Rien de plus confortable pour aller flâner au parc. Il suffit de le relever très haut, et basta. Pour gagner sa place au soleil, Lillie doit traverser une large étendue de pelouse, où poussent éparses fleurs, trèfles à trois feuilles (faut pas abuser nan plus!), et bourdons.
Oui, parce que du bourdon, il en traîne sur à peu près toutes les fleurs. Alors Lillie, soudain frileuse, marche lentement en prenant bien soin de ne pas en acreser un, sous peine de s'attirer la fureur des autres.
Elle atteint la bute, s'installe, relève son futal, et roupille au soleil tranquilou. Quelques heures de farniente après, elle décide de rentrer et laisse son pantalon glisser le long de ses jambes.
Deux enjambées... Une étrange sensation derrière la cuisse. Lillie secoue la jambe sans s'arrêter de marcher.

Un chatouillis bizarre. Lillie veut se gratter, puis sent comme une agitation sur l'épiderme. Délicatement, elle secoue le tissu léger du pantalon.

Bzzzzzzzzz !!!!!!!

Rhooo meeeerde !!!!

Lillie tire sur l'élastique. Il est là, posé sur le tissu, à l'INTERIEUR !!
Douuuuucement, douuuucement. Manquerait plus qu'i pique!! Elle veut le guider vers le bas, tapote légèrement.
ERREUR!! Il s'énerve, bourdonne fort tout dard dehors.
Merdeuuuu!!!

Voilà Lillie à 16h30, sur une pelouse chargée de Parisiens au repos, qui baisse précipitamment son froc, en grognant. Elle secoue son popotin, remue des pieds pour faire fuir le bourdon, qui au final, n'aura pas piquer. Mais le ridicule tue à Paris.

Surtout avec un culotte Fée Clochette!!

(Oui, fée Clochette! C'est son côté femme-enfant...)

Publié dans Les malheurs de Lillie

Commenter cet article

Bruce Kraft 21/08/2009 19:23

Alors ça!!! C'est un truc qui ne m'ai jamais arrivé...et pourtant il m'en arrive des trucs zarbis!!

Lillie 24/08/2009 12:11


Question zarbis je m'y connais!


F. 28/07/2009 21:43

Tout d'abord, merci de ta visite !
Ma curiosité et moi sommes venues voir de plus prés qui était cette jeune femme qui m'a laissé de si sympathiques com's ! :p
Donc nous voici !
J'aime beaucoup le premier article ( saleté de bourdon ! ) donc je me ferai un plaisir de revenir dés que j'aurai un peu de temps pour savourer le reste !
Merci encore !

A trés vite !

Lillie 29/07/2009 22:18


Merci de ton commentaire aussi! Je reviendrai comme je l'ai dit! A très bientôt!


Chouky 28/07/2009 16:08

Roooh là là excellent cet article!
Enfin sans vouloir me moquer hein!
C'est vrai qu'on se retrouve parfois dans des situations où il est bon de savoir que le ridicule ne tue pas! ^^
Pour ma part, lorsque j'ai été chez le médecin pour faire un rappel de vaccination, j'avais mis une culotte Minnie... Hum... J'avais totalement oublié que je verrais le doc dans la journée!! rire! Ah là là heureusement le médecin et moi en avons bien ri, mais en attendant... :o)
Dans ton histoire, heureusement que le bourdon n'a pas piqué! Ouf! Déjà ça de gagné!

Lillie 29/07/2009 22:19


Hé hé merci!
Hey! On est copines de culotte!... Mouais, dit comme ça, ça fait un peu bizarre...


merdouillette 26/07/2009 22:26

han, j'aurais poussé des cris frenetiques en pleurant et en suppliant n'importe qui de me le retirer. (Non rectification un moustique m'est entré dans le decolleté à l'université, sur la pelouse ou il y avait a peu 900 etudiants et j'ai baissé mon t-shirt en hurlant "enlevez leeeee , pitié enlevez leeeeee" de un les gens ont bcp rit, de deux j'avais pleins de nouveaux amis males apres ca

Lillie 29/07/2009 22:19


Hi hi hi!! Je me sens moins seule!! lol! Tant que tu ne t'aies pas faite piquée, ça va! lol!


Stephanie 23/07/2009 15:50

Hello ! J'aimerais t'expédier le petit lot de consolation pour le 1500e commentaire ! N'hésite pas à m'envoyer un e-mail avec ton adresse postale :)

Lillie 23/07/2009 16:05


Je viens de te l'envoyer. Je ne refuse jamais un petit cadeau!!
Merciii!!