De mauvais augure...

Publié le par Lillie

Un matin on se lève, et malgré tout le soleil qu'il peut y avoir, on manque terriblement de lumière.
Ya des matins comme ça, où, même avec la musique à fond, les copains à la maison, le ménage à fond, on lutte pour tenir les idées noires à distance.
Il y a des matins où, même le meilleur des câlins ne peut chasser l'angoisse.
Elle est déjà là, au réveil, quand les yeux sont encore tous collés. Elle se loge dans l'estomac, bat par pulsations, sournoise.
Toute la journée, elle joue les nuages noirs, elle vibre, ne se fait jamais oublier.
Et ça n'a pas loupé.
Capricieuse, elle se contentait de s'installer, de veiller, à chaque minute.
Mais l'angoisse s'est envolée.

Elle a tout emporté avec elle.

Il y a des matins où il ne faut pas se lever. Oublier le monde, oublier tout ce qui fait notre vie, oublier pour ne rester que vide.

Parce qu'au réveil, les choses reprennent le dessus.


Et c'est rarement bon.

Publié dans Les malheurs de Lillie

Commenter cet article

annick 10/03/2010 12:59


oh lala, que se passe-t-il?