L'invité du mercredi ...

Publié le par Lillie

Cui-là, il est fort...
Tout personnage important de l'entreprise qu'il est, c'est un grand con. Chef parmi les chef, il chérit son poste plus que tout. Mais moins que son image. Qu'on l'aime, qu'on l'aime ! Il se scande ça mentalement jour après jour. Mais son image, sa popularité, ce n'est évidemment jamais sur ses salariés qu'il la teste. Pour ce genre de mec, l'employé basic, c'est du menu fretin. On lui ordonne, on exige de lui, on lui reproche, on le gronde. Mais surtout, on ne l'aime pas.
Et ce grand échalas, bien campé sur ses jambes de dirlo principal, ce type au-dessus de toute stupidité, baignant dans la Sainte Lumière, lui, le dirlo, en vrai de vrai, est un con. Comme Régis. Pire même des fois.

En plein travaux, quand la peinture se mêle à la poussière, au vacarme insupportable, ce géant mâlin se lève pour gronder l'ouvrier qui, toute raie dehors, peinturlure les murs. Et il s'enquit d'une voix forte, tel Zorro sur son cheval :
" - Non mais dites ! Vous pouvez pas faire un peu moins de poussière ?! On peut plus respirer !!"

Et ça, ça vaut tous les monuments en allumettes !

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article