Le ménage de la mort...

Publié le par Lillie

Le dimanche, c'est ménach'. Poussière, aspi, serpi... Youpi.

Lillie astique, frotte, ramasse, et court dans tous les sens en intimant des ordres à l'Homme qui s'exécute (il a pas bien le choix, faut dire...). 

Le ravalement de façade intégral du 60m² réglementaire prend bien deux heures, musique à fond pour se donner du courage. Et quand l'Homme part allègrement au marché (oui, l'Homme est un Bobo), Lillie s'octroie un moment de détente. Et qui dit détente, dit BAIN !

Petite musique douce (Queen, ça peut être très doux...), bouquin, lumière tamisée (comprendre : éteinte, vu que la lampe a grillé, again !), tout est fait pour barboter tranquille. L'eau coule, bien chaude, Lillie se sent flotter. Commençons donc par un shampooing.

La tête sous le pommeau de douce, un bruit se fraie un passage à travers le rideau d'eau, jusqu'à ses oreilles. Un bruit de chute.

Lillie arrête le jet, du savon dans les cheveux. 

"- Chéri ? " s'enquiert-elle.

Mais l'Homme n'est pas encore rentré.

GUSTAVE !

Celui-ci débarque au triple galot dans la salle de bains. Les oreilles tirées en arrière, il fixe sa maîtresse de ses grands yeux noirs tout ronds. 

- Ouuuuuh ! Toi, t'as encore fait une connerie ! s'écrie Lillie.

Le chat blanc repart en courant, avec un miaulement effronté qui veut assurément dire "Oui, et en plus, je t'emmerde !"

Ni une ni deux, Lillie attrape une serviette, s'enroule dedans et bondit hors de la baignoire, en manquant de peu la glissade fatale.

Le parquet vient juste de sécher, mais elle en remet une couche en traversant le salon d'un pas déjà furieux. Rien dans la pièce, ça doit être dans la cuis...

- Ah PUTAIN !!

Pour passer la serpillière dans la cuisine, l'Homme a posé la litière du chat, fraîchement nettoyée et remplie d'un sable tout propre, sur le plan de travail. 

Et voilà que le sable décore maintenant le carrelage blanc. Il aura réussi l'exploit de rester propre 15 minutes. La belle affaire !

- Putaint Gustave, tu fais chier !

Aussitôt dit, Lillie saisit le fautif et le punit dans sa boîte à chat. Il la fixe d'un air mutin, mais la maîtresse n'en a que faire : elle est à poil dans la salle à manger, dégoulinante de savon, autant dire qu'elle n'est pas d'humeur à l'amnistie. Une claquasse sur le cul et elle repart achever sa douche. Plus question de bain, elle va juste se rincer pour nettoyer le bordel.

Sous la douche, lui vient un doute soudain. Et elle s'active avant un retour furibond dans la cuisine. Où elle découvre la deuxième surprise : Gustave vient de garnir le sable au sol d'une belle merde bien flasque.

- Aaaaaaaaaaaaaah ! Mais putain, qu'il est con ce chat !!

Chat qui, prévoyant, s'est déjà puni lui-même à l'endroit habituel. Mais au fond de ses yeux noirs brillent une lueur de fierté et de moquerie qui embrase la colère de Lillie.

-Attends que je te chope ! hurle-t-elle en saisissant son chausson.

Gustave ne bronche pas, mais on jurerait qu'un sourire narquois flotte sur ses babines.

Et tandis que Lillie nettoie le merdier en pestant, tout à son vocabulaire fleuri, le chat blanc s'approche à pas feutrés. Assis juste hors de portée de la pelle tenue en main, il observe sa maîtresse. Quand enfin elle se tourne vers lui, les cheveux en bataille trempés, il lui adresse un miaulement qui veut sûrement dire "J't'ai bien niquée, hein !" et repart ventre à terre, évitant la pelle qui fuse à travers le couloir.

 

Ce chat, Gustave, n'est pas un chat. Comme le dit si bien Lulu in the sky, qui a eu le "privilège" de le rencontrer, il est chelou et bénéficie d'une personnalité particulière. Si particulière que Lillie a sa théorie : c'est un humain coincé dans la peau d'un chat. Un humain de mèche avec les Lutins, voué à pourrir la vie de Lillie.

Parce que ce qu'il faut savoir, c'est qu'une fois l'Homme revenu, Gustave s'est installé dans son arbre à chat, les yeux rivés sur Lillie, et s'est endormi pour le restant de la journée.

 

Etrange, et machiavélique, qu'on vous dit !

 

gustave.jpg

Publié dans Les malheurs de Lillie

Commenter cet article

jeremy 31/10/2012 08:34

des barres de rire !!!

Lillie 31/10/2012 09:25



Après coup oui, c'est vrai, mais pendant... grrrrrrrrr !



Arsinoe la Crapaude 30/10/2012 13:14

Hu hu, j'adore... Sgt Pepper aussi fait ses oreilles aplaties, ça augure rien de bon en général ^^

Lillie 31/10/2012 09:25



C'est la seule façon de savoir qu'il prépare un mauvais coup !



Lhomme 29/10/2012 15:24

le pôôôôvre minou ! il voulait juste attirer l'attention pour avoir un peu d'amour !

Lillie 30/10/2012 11:16



Tu parles, tout ça, c'est de ta faute ! ;)



DarkGally 29/10/2012 14:29

Gustave je l'aime d'amour !!!

Lillie 30/10/2012 11:15



Lol ! Sadiiiique !



Caribou 29/10/2012 13:12

oui bon à la fois, s'il avait fait tomber la litière c'est qu'il voulait y aller! Le pauvre, c'est un besoin naturel, il n'y peut rien!

Lillie 30/10/2012 11:08



De toute façon, tu défends toujours Gustave. C'est lui ton préféré, d'abord ! Je te cause plus !