Rocco peut aller se rhabiller...

Publié le par Lillie

Place de la Cathédrale, 18h10Les Lutins flanchent cet an-ci (et on ne va pas s'en plaindre !). Ce qui n'empêche pas l'absurdité de s'épanouir joyeusement dans les rues de la Capitale ! Lillie bronze sagement au soleil, après le boulot (oui, oui le BOULOT !!).

Que voilà une bonne fin de journée, paisible et solitaire. Seulement ya toujours un clampin pour faire trembler les fondements de sa tranquilité... C'est pourtant pas la lune que cette quête de paix passagère, si ?

Toujours est-il qu'assise sur son parapet, Lillie aperçoit un jeune couple qui s'installe pile en face d'elle. Des kilomètres carrés de pelouse ailleurs, mais c'est là qu'ils décident de se foutre, à l'endroit exact où Lillie voyait le mieux la porte de la cathédrale qu'elle galère à gribouiller... Ben voyons...

Le type a le look "Kéké" intégral : tee-shirt de bogoss rose moulant, jeans Diesel délavé, baskets Nike et surtout, SURTOUT... le diam's à l'oreille, de la taille d'une roche volcanique !

Quant à sa copine, c'est la perle ! Métisse aux faux cheveux roux lisses et ultra longs derrière mais courts devant (what a style, so cuuuuuuute !!!), décolleté tellement plongeant qu'à ce niveau c'est un abysse, et lingerie de cochonne qui dépasse. Un soutif, les amis, un soutif qui aurait pu vous servir de ballon de montgolfière pour mioche !! Et aux soubresauts, il semble que ce soit du vrai en plus ! De quoi faire pâlir feu Lolo Ferrari (quoiqu'elle soit pâle depuis un moment, rhoooooo !).

Les voilà doc qui posent leur séant en pleine perspective cathédralesque... La fille a une robe virginale à dentelles, mais de virginité il n'est clairement plus question depuis un petit moment : le tissu est si court qu'on y voit la mer à la demoiselle. On aperçoit aussi la couture de son collant (au passage, 27° au soleil, allez comprendre le concept du collant !).

Lillie ne leur prête plus attention et recommence à gommer furieusement. Puis, involontairement (en même temps pas d'autre choix, vu qu'ils sont collés en face d'elle) ses yeux se posent à nouveau sur eux. Et hallucination !!

Ils s'échauffent visiblement pour le remake de "la maîtresse n'a pas de culotte" ! Vas-y qu'elle lui lèche la bouche ; ils font carrément un Battle de langues à l'air libre !

Au secouuuuurs !! Poliiiiice !!

Mais, mais ! C'est qu'ils vont nous faire des petits ici ! Empêchez-leeeeeeeeeees !

C'est répugnant. OK, Lillie est peut-être un chouille prude, mais là, faut pas déconner !! Ils s'allongent sur l'herbe, se grimpent dessus allègrement, avec force bruits de muqueuse, bééééééééééé ! Les fesses à l'air devant le parc pour enfants, ya pas à dire, c'est top la classe queumême !

Le couple se marre, lance des regards amusés, goguenard, aux mères de famille outrées qui les mâtent d'un air peu amène. Mais ça ne les arrête pas, au contraire. La fille en se redressant, se lisse les cheveux, sans s'apercevoir qu'un de ses Roberts, assurément contrarié par trop de proximité, a décidé de se faire la malle.

Spectacle affligeant en conclusion. Lillie se lève, écoeurée, en abandonnant son muffin sur le parapet, la godiche !

 

Pour la centième fois elle se demande pourquoi.

 

POURQUOI, sur des milliers de couillons, c'est toujours sur ELLE que s'abattent les demeurés tel DSK sur une femme de ménage ! (c'était la seconde politique...)

 

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sonia 06/06/2011 18:49


Merci Lillie pour cette bonne tranche de rire ! Tableau franchement drôle, j'adore ta description du parfait "kéké" et de la "pétasse" scotchée. Y'a pas à dire t'en a de la chance.


Lillie 06/06/2011 20:40



RAvie de t'avoir fait rire, lol !



Paule 30/05/2011 14:41


Excellent ! Il aurait fallu qu'un autre gribouilleur esquisse la tête de Liliie devant ce spectacle, je vois trop ça d'ici LOOOOOOOOLLLL !


Lillie 01/06/2011 12:39



Ah ben t'imagines pas comment j'étais dégoûtée lol !



Hemipresente 30/05/2011 13:34


Beeeeeeurk c'est pas toi qui es trop prude, c'est eux qui ne le sont pas assez ! Rebeurk, j'aurais aussi plié bagage et oublié mon muffin dans ma retraite précipitée !


Lillie 30/05/2011 14:04



C'était assez rude quand même ! C'est sûrement pour les sensations fortes, l'adrénaline... M'enfin, ya peut-être de meilleurs endroits !


J'en ai oublié mon muffin, j'étais bien dégoûtée !! Arf !



annick 30/05/2011 13:32


ouep, y en a qui ne sont pas gênés!


Lillie 30/05/2011 14:03



Faut croire ouais ! Pouark !



DarkGally 30/05/2011 13:30


Bwaaark ! Y a des limites à l'amour, là c'était clairement beurk !
Si ça peut te rassurer, ça m'arrive souvent ce genre d'histoires (j'ai adoré ta prose en tout cas, très imagée :) )


Lillie 30/05/2011 14:03



Carrément !.. A croire que c'est à la mode. Tout ça, c'est la faute à Castaldiiiii !


Merci pour le compliment m'dame, c'est sympa ! :))