Veux pô y alleeeer ...

Publié le par Lillie

Trois semaines. Trois looongues semaines. Bon, c'est vrai, la première a pas été franchement folichonne. Les picouses, Lillie aime pas ça. Mais n'empêche, trois semaines. Sous le soleil du sud puis de la Capitale, à gérer un temps qui n'appartenait qu'à elle, des instants qu'elle seule pouvait choisir, en compagnie des personnes qu'elle invitaient. Trois semaines de parfaite indépendance. Certes, avec son lot de douleurs et de privations (faut pas oublier que Lillie est punie d'alcools, de bonbons, de gâteaux, de gras, de sucre, de sel, d'huile et de tout ce qui - en matière de bouffe- peut s'avérer jouissif !), mais néanmoins trois semaines de liberté professionnelle.

Si on omet les coups de téléphone intempestifs pour vérifier qu'elle était bien hospitalisée, les SMS professionnels mais inutiles, Lillie s'est réellement déconnectée du boulot. Ca lui a fait un bien fou. Malade mais l'esprit tranquille, Lillie a pu peinturlurer, fabriquer, gribouiller, loin de tout, bien à l'abri dans son cocon.


Seulement voilà, même la liberté a une fin. Et demain, Lillie rempile pour de bon. Faut bien gagner sa croûte, ça c'est un fait. Faut bien la gagner pour enrichir sa collection de matos. Malgré tout, ce temps bien à elle, cette indépendance de l'esprit, tout ça va lui manquer. Pendant un moment, il lui est apparu que ce boulot n'était pas réel, que ses collègues n'existaient pas. Loin de son environnement, elle a même cru qu'elle n'y retournerait jamais. Mais quand on est adulte, il y a des choses auxquelles on échappe pas.


Alors demain matin, Lillie reprendra le chemin du taf, la gueule enfarinée, le bide de travers, et le moral accroché aux baskets.


Parce que non content de retravailler alors qu'elle en a pas envie DU TOUT, elle va affronter cette semaine toute seule ! Ouais ALONE ! Pourquoi, demanderez-vous. Tout simplement parce que l'Homme (ce gros lâcheur ...) part en VACANCES ! La pauv' Lillie, à l'article de la mort, qui traîne la patte et souffre le martyre (on en fait jamais trop ...) eest abandonnée par son cher et tendre.

Si c'est pas malheureux ça !

Lillie a les boules. Ouais, des boules plus grosses que celles de Rocco !

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laetis lorelei 26/04/2010 11:34


toujours ton humour....lol!!! je te souhaite quand meme une bonne semaine, a bientot!


Lillie 26/04/2010 14:01



J'essaie de le garder un peu quand même !! Merci à toi !



Hoppi 26/04/2010 11:29


Ma pauv' Lillie ! Dur dur de laisser son mâle partir en vacances, sans soi, je connais ça ! (notamment quand il va s'envoyer en l'air pendant une semaine avec plein de gens... à traduire : faire
une session parapente). Mais bon, profite de ce moment de solitude (collègues exceptés) pour écrire, dessiner... un moment de créativité pure ;)... sinon y aussi l'option "copines que je n'ai pas
vues depuis un mois, faute de temps" !


Lillie 26/04/2010 14:01



Voui hein ! Quels goujeats ces hommes des fois !!


C'est vrai, tu as raison. Je vais en profiter pour étaler tout mon matos dans l'appartement, en vrac, sans risque de me faire engueuler ! Très bon ça ! Je vais inonder mon blog de dessins !!
Youh-ouuuuuu !


Pour les copines, par contre, ça va être tendu : connais personne ici moi ! Snif ! lol !