Restaurant... fermé

Publié le par Lillie

Cette semaine, Lillie a de la chance. Elle n'affrontera pas la grisaille de la ville toute seule... si! Grisaille, désolée, mais fait très moche aujourd'hui!
Bref... une très bonne amie à elle, Cunilingonde, vient lui tenir compagnie quelques jours. Ô joie! Jours d'allégresse, égayés d'apéros, de shopping, de moqueries (bref, des discussions de filles!!), d'apéros, et... ah oui!... d'apéros!!! Et la fête a débuté hier soir, dans les rues de la ville, avec un peutit jaune (on accentue toujours bien la syllabe "PEU"tit jaune; c'est un moyen de faire chanter les cigales...) et des Olives. Bon début de soirée, jusqu'à ce que leur estomac leur crie "FAMIIIIIIIIIIIIIIIIINE", après quoi elles ont donc décidé de débusquer un bon resto.
"- le Brocéliande a l'air pas mal! s'exclame Lillie. Harcelée par le petit peuple (et là, pas de cigales!), elle se butte pourtant à en fréquenter le milieu. A croire qu'elle ne comprend rien, la pauvre fille!
- Ah oui! répond Cunilingonde. En plus, il est pas loin!"
Et les deux gourdasses de se mettre en route, à l'aventure Compagnons. Au bout d'un certain temps à errer, suivant le flair "infaillible" de Lillie, les voilà sur une placette parfaitement sombre, au bout de laquelle grimpe un joyeux escalier. Il y a plein de ruelles tout autour. Elles en étudient les noms,à la recherche d'un aux consonnances florales. Sans résultats.
Lillie, blasée et habituée, fait face aux marches.
"- Avec le bol que j'aie, faut les grimper pour trouver le resto."
Et dans la foulée, on est lundi, il pourrait bien être fermé... Mais ça, Lillie ne le dit pas... les Lutins sont partout.
Et de monter ces foutus escaliers, cachant tant bien que mal ses liens familiaux avec Dark Vador, qui était, pour ceux qui l'ignorent encore, le plus grand asthmatique que la terre (et les étoiles) ait jamais porté. La ballade est pour le moins fatigante, d'autant que le peutit jaune de tout à l'heure commence à allégrement envahir leur cerveau déjà un peu embrumé. Le regard aiguisé, tous les sens aux aguets, au taquet, les voilà en quête de la vitrine du fameux Brocéliande. Et au bout de cinq minutes, au détour d'un vidéoclub un tantinet suspect, le restaurant fait la sieste, flanqué de panneaux de bois rouge, et d'une enseigne à l'effigie d'une fée.
"- Ah ben cool, on l'a trouvé, s'exclame Cunilingonde, à bout de souffle, luttant contre la brise pour allumer sa clope.
Et là, surprise: Brocéliande est fermé.
Cunilingonde lache un "ô merde", légérement déçu. Lillie retient un "putain" aigre. Pas possible! pense-t-elle. Pourquoi c'est toujours si compliqué?? Aller au resto, c'est quand même pas si difficile!
Remarque, faut quand même avouer qu'un endroit qui s'appelle Brocéliande, c'était forcé. Ils sont tous contre elle! C'est un complot du petit peuple tout entier contre elle. Ou alors les Lutins, pour ponctuer sa soirée de contrariétés, ont soudoyer le patron. Quoi qu'il en soit, Lillie a faim, elle est fatiguée (ben monter des marches c'est du sport!), et en plus, elle a beaucoup marché pour rien.
"- 'tain, mais c'est fait exprès ou quoi?! s'écrie-t-elle, les yeux levés au ciel.
- En même temps, souffle Cunilingonde, ça m'étonne qu'à moitié. Je me doutais bien qu'avec toi, ya toujours un truc qui merde!"
Et de se marrer en crachant la fumée.
Lillie lui tire la langue.Tournage de talons, retour à la case petit resto vu dans une ruelle de l'autre côté de la ville.

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KAMisole 23/09/2008 19:06

huhuuhuhhuhuhuhu !!!! Tu as du soucis à te faire si je monte te voir..... question chance c'est dejà pas tip top + sens de l'orientation à chier dans les fagots + incapablitude à parler correctibilement sans ajoutabilisation de mots :D ..... on est pas dans le caca.. VIVEMENT QUE JE VIENNE CA VA ETRE TROP DROLE !!

MiMe 17/09/2008 16:34

Hum... je me renseignerai sur quelques restos avant de venir! Veux pas m'faire avoir par tes lutins moi hein!

(Au fait au sujet de ton 2ème récit, ayant vérifier l'information à sa source, la pilosité des portugais ne mérite pas sa réputation... décéption perso... quoique... en fait j'ai pas vu de pubis...)

Caribou 10/09/2008 13:53

J'imagine trop bien Lillie et Cunilingonde se retrouver face au resto fermé... Une qui rale en butant sur les mots et l'autre qui glousse la clope au bec!

Lillie 10/09/2008 14:34



On dirait que tu les connais bien... en butant sur les mots?? Qui bute sur les mots?? P... pernose... persose... P... personne... ne bute sur les cots... mots!
"C'est comme mon frère!"