C'est une belle journée...

Publié le par Lillie

Nan c'est une blague !

Ce matin, Lillie s'dit : "M'en fous aujourd'hui, on est vendredi, et le vendredi c'est Friday wear". Le principe : s'habiller flex, tranqouil, jeans-basket-pull. Ca tombe bien parce que le tailleur par  - 15, ça le fait moyen.
Alors elle tire sur le premier fûtal qui pendouille de l'armoire. Un slim... mouais. C'est parti pour un look d'ado prépubère, on s'en fout c'est friday wear ! La tête dans le flou artistique, elle se coiffe, se tartine la façade, des trucs de fille.
Pi, dans un éclair de génie, elle songe : "Mais qu'est-ce que j'va ben mettre comme chaussures?". Avant même de déjeuner, elle ouvre son placard (que dis-je, son loft) à chaussures. Elle jette son dévolu sur les converses, neutres, basics, idéales pour marcher longtemps en ayant l'air cool... (ou pas). Mais son regard accroche une paire de bottines, neuves, abandonnées dans leur coin. Stylées santiags, marrons montantes, elles sont trop chouettes, donnent l'impression qu'on va toujours de l'avant (belle analyse, hein!). Le hic : elles font mal aux piiiiiiiiiiiiiiiiiiieeeeeeeeeds!!! On a toute une paire de pompes, dont on est mordues, mais qu'on ne met jamais (un peu comme un pantalon qu'on garderait en espérant maigrir assez pour l'enfiler... je vois qu'on est toutes pareilles!). Lillie, c'est les santiags. Et ce matin, peut-être encore perturbée par des vapeurs de rêve, elle a la connerie de vouloir les ré-essayer.
Juste le pied droit, pour voir.
Alors, les cheveux dans la gueule, en équilibre comme un flamand rose dans le couloir, Lillie glisse son pied. Et tire sur la fermeture éclair. Deux pas. Elle sent déjà le talon en cuir frotter sur sa peau.
"- Humm... songe-t-elle, vais pas mettre ça aujourd'hui!"
Elle retire sur la fermeture éclair. Qui ne glisse pu. Lillie tire, encore. Rien. Elle s'acharne. Que dalle.
"- Rhaaa merdeuuu !! " qu'elle s'écrie. Parce que sa santiag d'amour, elle arrive pas à l'enlever. Et elle a pas déjeuné, et elle va être en retard.
Elle va s'assoier, parce que jouer les grues dans le hall, ça fait con. Lillie se contorsionne comme elle peut, tire comme une bourrine, grince des dents, se casse un ongle.

Mais rien n'y fait, la fermeture ne bronche pas.
"- Ah mais bitacu de pompe de merde ! Vais pas rester avec ça au pied !"
Mais au bout de 20 minutes, faut bien se rendre à l'évidence : c'est avec ces chaussures-là qu'elle ira au travail.
Mais toute une théorie s'échafaude : et si la gauche ne veut plus s'enlever non plus? Et si elle a mal aux pieds sans pouvoir les enlever ?
Plusieurs solutions : poser une journée de congés? Pfffffft, sous quel prétexte? "chui coincée dans ma botte!"?? ... nan!
Se pointer au travail et demander de l'aide à un collègue? Au risque de passer COTOREP ? ... nan!
Guetter un voisin ? Alors là, c'est la honte !
Et l'Homme qu'est parti. Merdum !... Pi en plus, les bottes ne vont pas du tout avec le pantalon !!

Qui a bloqué la fermeture ! Cette connasse a chopé la bordure en tissu. Lillie la découpe, pas de pitié ! Rien n'y fait. Lillie rougit, devient vulgaire, se promène dans l'appart affublée d'une seule santiag, pantalon relevée mode racaille. Elle mange ses Frosties, avalant chaque bouchée avec rage. Corne-cul, comment qu'elle fait pour l'enlever? Bitacu, elle est à la bourre main'nant !
"- Bande de cons, z'avez rien trouvé de mieux que pourrir mes grolls ?", qu'elle s'exclame. Nan, Lillie parle pas toute seule. Elle leur gueule dessus à eux... les Lutins. N'importe qui sait que coincer son pied dans une chaussure, c'est tellement con que ça ne peut être qu'un mauvais coup ! Et ils en sont les instigateurs !
" - Planquez-vous ! Si j'vous trouve !... Chcrogneugneuuuuuuu !"

Au bout d'une demi-heure, Lillie finit par vaincre. La victoire de l'humain sur la chaussure. Au clou les pompes d'amour ! Elle sautille sur place ! Ah ah !! Elle a les doigts rouges et meurtris, un ongle est tombé dans la bataille, elle a le visage en feu, et change de débardeur. Mais elle s'en fout elle est pied-nus!

Elle finit par partir, en retard comme toujours. Et sa collègue en la voyant arrivée : "ben dis donc, qu'essi t" arrivée, t'étais coincée ??"


Tu n'as pas idée ...

Publié dans Les malheurs de Lillie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

@z&line 16/11/2009 22:15


MDR !! Ton blog est vraiment hilarant, pauvre Lillie, ils t'en font voir ces lutins...


Lillie 24/11/2009 13:20


ravie de te faire rire! Au moins, il sert à quelque chose! lool!


Lhomme 22/10/2009 10:16


"loft à chaussures"...

Je confirme...


Lillie 22/10/2009 19:55


Mais heu !


M&M's 18/10/2009 18:23


meme en le faisant expres je n'y arrive pas... en meme temps je ne porte pas de chaussure a fermeture eclaire... ca doit etre pour ca?


Lillie 19/10/2009 13:32


Ben essaie avec tes ranjos!


Paule 17/10/2009 20:28


Un peu d'huile sur la fermeture éclaire, ça dégrippe bien, puis un peu d'huile devant la porte du placard pour que ces abrutis de lutin se casse la g..... MOUARF !


Lillie 19/10/2009 13:39


Pfiou j'ai essayé ! J'ai même enfilé une ficelle dans la boucle et tiré dessus pour l'ouvrir! Je les vends ces chaussures, je m'en débarrasse!


Marine 17/10/2009 16:07


Découverte de ton blog et de tes articles très très réussis!! Et j'aime aussi beaucoup tes "gribouillis" à couettes et pull rayé!! Bonne journée (qui je l'espère ne sera pas trop hantée par la
conspiration des gnomes maléfiques!!)


Lillie 19/10/2009 13:32


Merci pour ton p'ti commentaire!
Qui sait, si ton chéri veut bien, je pourrais bien "personnaliser" un peu ta déco! ;)